Marc-Olivier Fogiel ressuscite «Le Divan»: Son retour sur France 3 en six questions

Fogiel alias le «pitbull du PAF» transformé en animateur-psy? C’est le pari de France 3, qui retrouve son animateur star après les années On ne peut pas plaire à tout le monde (2000-2006). Le voici dès ce soir (23h05) en Henry Chapier du XXIe siècle, à l’écoute des confidences de son premier invité, Fabrice Lucchini. A quoi va ressembler ce nouveau Divan? La réponse en six questions.

C’était quoi déjà «Le Divan d’Henry Chapier»? Une émission culte diffusée sur France 3 de 1987 à 1994. En sept ans, le journaliste spécialiste de cinéma Henry Chapier a vu défiler plus de 327 personnalités qui se confiaient à l’horizontale, pendant 26 minutes, dans un fauteuil en cuir jaune devenu le symbole de l’émission. Claudia Cardinale lui a confié sa timidité maladive, Nathalie Baye sa vie amoureuse, Roman Polanski son enfance en Pologne sous l’occupation nazie. Le 7e art n’était pas seul représenté et Henry Chapier a poussé aux aveux des personnalités aussi diverses que Serge Gainsbourg, Ségolène Royal et Christian Lacroix. Le concept gênait certains des invités. A l’occasion de la sortie du coffret DVD de l'émission en 2009, Henry Chapier confiait à 20 Minutes: «Gainsbourg a commencé par me dire qu'il n'allait pas le faire parce que lorsqu'il s'allongeait, c'était avec une femme dans son lit. Béatrice Dalle, elle, ne se sentait pas à l'aise car elle trouvait qu'elle avait des genoux affreux.»

Le nouveau divan est rouge. C’est un hommage à Drucker ou à «The Voice»? Il fallait bien que le fauteuil se refasse une beauté. France 3 a opté pour un design au style épuré et futuriste, et la couleur rouge comme chez Drucker le dimanche. A la fin, le fauteuil pivote - non pas pour laisser Fogiel découvrir le visage de l’invité qui a si bien parlé et qu'il lui faut absolument dans son équipe... Plutôt pour conclure l’entretien par un face-à face. Le fauteuil jaune original a lui été acquis en 2005 pour 65.000 euros au profit de Reporters sans frontières. Il avait échappé de peu à... Marc-Olivier Fogiel.

Quelles sont les autres différences avec le Divan d’Henry Chapier? La plus grande différence est sans doute la durée. Plus d’une heure contre les 26 minutes de la séance de Chapier. Les confidences de l’invité se font par ailleurs en public, même si celui-ici se tient sage, assez en retrait, éclairé par intermittence. Comme l’entretien est plus long, il est entrecoupé d'images, diffusées sur grand écran: des archives et des témoignages de proches. Le concept d'entretien intime reste présent: «Avec ses invités, Fogiel tentera de découvrir ce qui les construit et ce qui a fait d’eux les adultes qu’ils sont devenus», explique France 3.

Marc-Olivier Fogiel n’avait pas lâché la télé? Si, depuis 2011. Depuis on l’entendait sans le voir: Marc-Olivier Fogiel anime RTL soir et On refait le monde sur RTL depuis septembre 2012. Après les années On ne peut pas plaire à tout le monde les vendredis soir sur France 3 de 2000-2006, l’animateur était passé sur M6 où il présentait T’empêches tout le monde de dormir de 2006 à 2008 avant de quitter la télé et fermer sa boîte de production «PAF». Son retour en 2011 fut un échec: Face à l’actu, une hebdo diffusée le dimanche midi fut déprogrammée au bout de 11 numéros, faute d’audience. L’animateur se consacrait à RTL et à sa vie de jeune papa, et assure avoir refusé plusieurs propositions de France 3 qui cherchait à le faire revenir. En cherchant à lancer un concept d'interview longue, il a «repensé à Henry Chapier et décidé d’assumer la filiation», explique-t-il au Monde. «Il avait carte blanche pour faire l'émission dont il rêve, explique la directrice de France 3 au Parisien. Grâce à son parcours radio, il a évolué. (...) J'espère qu'à travers lui nous ferons revenir un public plus jeune, plus urbain».

Un divan pour un pitbull du PAF, il n’y a pas comme une contradiction? Fogiel a parfois été surnommé le «pitbull» du PAF pour son style d’interview agressif consistant à bombarder l'invité de questions sans presque lui laisser le temps de répondre. A en croire les premières images, Marc-Olivier Fogiel adopte cependant le ton qui colle à l'émission et se tient sagement à l'écoute de son invité. «La tonalité ressemblera davantage à mes entretiens d’aujourd’hui sur RTL qu’à ce que je faisais il y a quelques années», dit-il au Monde. «Mais, s’il le faut, je ne m’interdis pas d’aller chercher les réponses de façon plus directe».

Quels seront les prochains invités? Le deuxième invité sera Thierry Ardisson. Un tête-à-tête prometteur quand on sait la guéguerre qui les a opposés pendant des années, l’homme en noir lâchant par exemple à propos de Fogiel début 2013 sur LCI: «Fogiel ne manque pas à la télévision. Je crois qu'il a plus un physique de radio.» Pour le troisième numéro, ce sera Jean-Luc Mélenchon, assure France 3 à 20 Minutes. Pour les tournages à venir, Fogiel a évoqué les accords qu'il a reçus d'Anne Hidalgo, de l’avocat Eric Dupond-Moretti, de Mika, de Karl Lagerfeld et de Luc Besson. Les domaines iront «de la politique à l’économie, en passant par toutes les gammes des arts», indique France 3. Vingt numéros sont prévus au total.

Tags:

Posted in | Print | 0 Comments

0 Responses to Marc-Olivier Fogiel ressuscite «Le Divan»: Son retour sur France 3 en six questions

Leave a Reply